La coupe menstruelle, vous connaissez ?

La coupe menstruelle (ou « cup » pour les initiées) est une méthode de protection périodique alternative aux tampons et aux serviettes hygiéniques. Considéré comme sorti de l’espace à ses débuts, ce petit récipient en silicone a fait plus d’une adepte aujourd’hui !

Contrairement aux tampons et aux serviettes hygiéniques, la cup n’absorbe pas le sang : elle ne fait que le collecter grâce à sa forme d’entonnoir. Elle n’entraîne donc pas de sécheresses et ne peut absorber la flore vaginale, comme le font les tampons. De plus, elle garde (à l’opposé des serviettes hygiéniques) votre vulve au sec, évitant ainsi les mycoses.

Pendant les menstruations, la cup doit être vidée dans les toilettes deux à trois fois par jour, puis rincée. Il est conseillé, entre deux périodes de menstruations, de la laver à l’eau bouillante et au savon pour tuer toutes les bactéries qui essaieraient de s’y installer.

Comme pour les tampons, il existe différentes tailles de cup : selon la taille des vagins (que vous ayez déjà accouché ou non), et selon le flux. Son insertion et son retrait peuvent être un peu hésitants au début, mais avec le temps et l’expérience, le placement deviendra vite un jeu d’enfant.

La cup peut sembler un peu chère, mais il ne faut pas oublier de prendre en compte que cette protection écologique et révolutionnaire est un réel investissement car elle est réutilisable durant des années !

Elle a aussi de nombreux avantages :
– Elle est invisible (ce qui vous permet d’aller à la piscine sans aucune crainte de « la ficelle qui dépasse »)
– Contrairement aux autres protections, aucune odeur ne s’en dégage car le sang recueilli à l’intérieur n’entre pas en contact avec l’air
– Elle peut être insérée avant même le début des règles, ce qui permet à l’utilisatrice de parer l’éventualité de règles qui surviennent plus tôt que prévues
– Elle peut rester en place jusqu’à 12 heures et contenir jusqu’à 1/3 du flux menstruel
– La cup ne génère aucun déchet (autre que son contenu), par conséquent, elle ne demande pas de disposer d’une poubelle
– La cup en plus d’être facile d’utilisation et hygiénique est aussi écologique. Vous respectez l’environnement : finis les emballages inutiles et tampons et serviettes dans les poubelles !

Autant d’avantages dans un si petit objet ? Sachez tout de même qu’il existe quelques incommodités :
– Si vous n’aimez pas la vue du sang, sachez que la cup n’est pas faite pour vous, l’idée étant tout de même de recueillir vos menstruations dans une petite coupelle que vous devez vider vous-même
– Lors de l’utilisation de la cup, il vous faudra aller la chercher dans votre vagin, il faut donc que vous soyez à l’aise avec votre corps

 

Retrouvez nos cups ici : https://lasante.net/recherche-coupe_menstruelle

 

Et vous, vous avez déjà essayé ? Qu’est-ce que vous en pensez ?

L’UFC-Que Choisir porte plainte contre 5 crèmes solaires pour enfant !

C’est au moment où le soleil décide enfin de pointer le bout de son nez sur la France, que l’UFC-Que Choisir tape du poing sur la table !

En effet, l’association, après avoir testé 17 produits de protection solaire pour enfants à révéler de graves manquements sur 5 d’entre eux. Les produits inculpés sont :

– Lait solaire spécial enfant 50+ de Clarins
– Photoderm kid 50+ de Bioderma
– Lait solaire kids 50+ « bio » de Biosolis
– Crème solaire enfant 50+ « bio » d’AlgaMaris
– Spray hydratant kids « bio » 50 de Lovéa.

Le problème ? L’indice de ces crèmes solaires pour enfant, présentant des indices de protection 50 et 50+, n’offrent pas de protection contre les UVA… ces ultraviolets, extrêmement vicieux, responsables notamment, des coups de soleil et des cancers de la peau. L’association a décidé de porter plainte contre ces marques pour « pratique commerciale trompeuse et tromperie », et les appelle donc à retirer immédiatement leurs produits de la vente.

N’oublions pas que la meilleure protection reste l’ombre. Il est donc impératif ne pas exposer les enfants entre 12h et 16h, car ce sont les heures auxquelles on risque le plus d’attraper un coup de soleil. Les enfants doivent rester le plus possible à l’ombre, mais également : porter un chapeau, des lunettes de soleil et des vêtements légers et couvrants pour se protéger. Durant cette étude, 5 crèmes solaires ont tout de même été jugées efficaces pour protéger vos têtes blondes des UVB et UVA, et parmi celles-ci, retrouvez Avène Enfant 50+.

 

Petit conseil supplémentaire à l’intention des personnes à la peau très sensible et réactive :

Même si globalement bien tolérés, les filtres UV des crèmes solaire sont dits « chimiques », il y a par opposition des filtres dits « minéraux ». Ces derniers sont beaucoup mieux tolérés par tous types de peaux : sensible à très sensibles, comme les peaux très allergiques ou celles qui sont devenues réactives ou fragiles suite à des accidents, blessures ou traitement. Parmi ces crèmes solaires à filtres minéraux, voici la sélection de notre pharmacien : Avène Lait Minéral 50+ 100 ml , Uriage Bariésun Stick Minéral SPF 50+ 8 g , Bioderma Photoderm Minéral SPF 50+ Spray 100 g, Bio-Beauté by Nuxe Crème Soyeuse Haute Protection SPF50 50 ml (et en fait tous les produits solaires Bio-Beauté by Nuxe).

Il est à noter que les filtres minéraux sont l’une des meilleures protections possibles pour tout le monde, et si ce n’est pas expressément indiqué, ils conviennent parfaitement aux enfants voir même aux bébés qui sont l’exemple même d’une peau fragile car encore non mature.

Le baiser

Ce mercredi 6 juillet, c’est la Journée mondiale du baiser. L’occasion de s’embrasser plus langoureusement que les autres jours?

Initiée pour la première fois dans les années 1990 en Grande-Bretagne, cette journée a vite été adoptée par les autres pays occidentaux. L’objectif, c’est simplement de retrouver cette sensation de bien-être que le « french kiss » apporte.

Instant d’échange complice, intime, voir des fois coquin, le baiser est très souvent vu comme une manifestation de l’amour et des sentiments que se portent deux personnes. Et ce n’est pas parce qu’il est devenu très commun qu’il est à banaliser ! En effet, de nombreuses études entourent le baiser, beaucoup d’agréables… mais d’autres un peu moins ! On vous dit tout.

Le baiser, ça fait du bien
Et oui… En premier lieu, si l’on embrasse, ça n’est une surprise, c’est parce-que c’est agréable ! Mais en plus de toutes les émotions qu’il procure, le baiser est un puissant relaxant et apaisant, réduisant divers maux :
• le stress : il provoque la libération de toute une série de substances (endorphine, sérotonine et ocytocine) qui jouent beaucoup contre le stress et aident à se relaxer
• la tension : l’ocytocine est aussi responsable d’une baisse de la pression artérielle (dilatation des vaisseaux sanguins, baisse du rythme)
• la douleur : la dilatation des vaisseaux sanguins participe à diminuer certaines douleurs (entre autre les maux de tête).

Un véritable « exercice »
Un baiser profond active plus de trente muscles et active la circulation sanguine au niveau du visage, c’est donc un très bon exercice pour le raffermir et limiter les rides. Sachez qu’en fonction de l’intensité, on considère qu’il peut brûler entre 2 et 6 calories à la minute, soit environ autant qu’une minute de marche moyenne pour un baiser fougueux et passionné. Une bonne façon de se mettre au régime, non ?

Vecteur de soucis de santé ?
Il faut savoir que lors d’un baiser, sont échangés en 10 secondes, 80 millions de bactéries… Et parmi celles-ci on y trouve des microbes ! Ces derniers peuvent être responsables d’infections comme l’herpès, ou encore la mononucléose (la maladie du baiser). De plus, il faut savoir que la salive peut transmettre des allergènes et provoquer des réactions allergiques parfois violentes chez la personne receveuse (principalement les allergies alimentaires, mais aussi médicamenteuses). Malgré cela, il existe de nombreuses études qui montrent que « si la diversité de bactéries s’accroît c’est une bonne chose », car cela force le corps à y réagir et à se créer une immunité face à cette « agression ».
S’embrasser devient alors une façon de s’immuniser contre les micro-organismes auxquels nous sommes confrontés quotidiennement.

Alors si en plus d’entretenir l’amour et le désir dans un couple, embrasser est bon pour votre santé, vous n’avez plus aucune raison de vous abstenir !