La cigarette électronique à l’origine de la baisse des ventes de tabac

Mardi dernier, une étude de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) estimait que la cigarette électronique était l’un des éléments à l’origine de la baisse de la consommation de tabac en 2013. Et pour cause : cette même année, le nombre de vente de cigarettes électroniques et ses adeptes explosaient en France…

En effet, plus d’un tiers des « vapoteurs » utilisent la cigarette électronique pour essayer d’arrêter de fumer. Toutefois, son utilisation n’est actuellement pas recommandée par la Haute Autorité de Santé (HAS) car aucune étude ne prouve son efficacité et son innocuité. Pour autant, la HAS ne la déconseille pas et estime qu’elle peut être bénéfique sur du court terme « dans la mesure où elle est supposée être moins dangereuses que le tabac ».

Doit-on remercier la cigarette électronique qui aurait joué sur les ventes de tabac, qui marquent un recul de 7,6% en 2013 par rapport à 2012 ? Oui, estime l’OFDT, mais elle n’est pas la seule responsable ! Le prix annuel moyen du paquet de cigarettes continue d’augmenter pour atteindre 6,70 € en 2014. De quoi refroidir les fumeurs, surtout en période de crise.

Alors si vous désirez arrêter de fumer ou diminuer votre consommation, la cigarette électronique peut vous aider. Entreprendre une telle démarche avec pour seule alliée votre motivation est très risqué. Selon la HAS, 97 % des fumeurs qui tentent un sevrage tabagique sans aucune aide échouent. Aussi, suivez nos conseils pour arrêter de fumer et parlez-en à votre médecin et votre entourage !