La crème solaire : nouvelle fontaine de jouvence pour votre peau ?

La crème solaire pourrait-elle devenir le nouveau soin anti-âge de référence dans nos parapharmacie ? C’est ce que tend à prouver une récente étude menée en Australie, dans la région très ensoleillée du Queensland. Parue le 4 juin 2013 dans la très influente revue médicale Annals of Internal Medicine, dans un article intitulé « Sunscreen and Prevention of Skin Aging » (La protection solaire et la prévention du vieillissement de la peau), cette étude présente des résultats pour le moins surprenants !

L’expérimentation s’est déroulée auprès de plus de 900 adultes de moins de 55 ans pendant 4 ans, regroupés dans deux groupes différents.

  • Le premier était constitué de personnes qui devaient utiliser de la crème solaire (indice de protection 15) quotidiennement, et devaient renouveler l’application après chaque baignade, après avoir transpiré.
  • Les individus du second groupe de test ont continué à appliquer leur protection solaire de manière occasionnelle.

Par ailleurs, à l’intérieur de ces groupes, certains recevaient des pilules de β-carotène ou des placebos.

Des résultats sans appels…

A l’issue de la durée de l’expérimentation, il a été mesuré une baisse de 24% du vieillissement de la peau chez les individus ayant appliqués la crème de solaire de manière quotidienne par rapport à ceux l’ayant appliqué de façon occasionnelle ! Ainsi le professeur Adèle Green, co-auteur des travaux au Queensland Institute of Medical Research à l’origine de cette étude, a expliqué que les utilisateurs très réguliers de crème solaire ont eu une peau moins sèche, moins pigmentée et plus élastique que les personnes qui ne se protègent pas.

Dans le même temps, les chercheurs n’ont pas remarqué de corrélation entre la prise ou non des pilules de β-carotene et le vieillissement cutané, alors que la propriété anti-oxydante de la β-carotene n’est plus à démontrer.

… Mais pas si surprenants !

C’est ce qu’explique le professeur Christophe Bedane, le chef du service de dermatologie au CHU de Limoges, dans des propos repris dans les colonnes du Figaro. Selon lui, les résultats de l’étude menée par les chercheurs australiens ne sont pas surprenants car «en l’absence de protection, les ultraviolets altèrent des composants cellulaires et émettent des composés réactifs, les radicaux libres, toxiques pour le collagène et les fibres élastiques».

Ainsi, les ultraviolets peuvent avoir de multiples effets négatifs pour votre peau. A court terme, ils peuvent provoquer des coups de soleil, aux conséquences si désagréables et douloureuses pour votre peau. De plus, sur le long terme, leurs effets peuvent être plus pernicieux : allergies, vieillissement prématuré, voire même, dans les cas les plus graves, des cancers de la peau.

Il est donc essentiel de bien choisir ses produits de parapharmacie pour protéger sa peau !

Puisque toute exposition, courte ou longue, aux ultraviolets peut accélérer le vieillissement cutané, il serait alors logique de recommander une protection solaire quotidienne pour réduire au maximum ce processus et afin de garder une peau jeune et en bonne santé. Néanmoins, de nombreuses crèmes de jour ainsi que beaucoup de crèmes anti-âge contiennent déjà des filtres photo-protecteurs. Par conséquent, il est conseillé aux personnes utilisant des soins anti-âge de compléter ces produits avec une protection solaire adaptée, et ce, afin d’avoir un résultat optimal.

Il est aussi nécessaire de bien choisir sa protection solaire, ainsi que de respecter certaines règles afin de prévenir de façon efficace le vieillissement cutané.