L’effet des fibres alimentaires sur notre corps

fibres

 

Le nom « fibre » désigne toutes les substances d’origines végétales que notre estomac n’arrive pas à dégrader. Mais ce n’est pas parce qu’elles n’apportent rien en terme de nutriments ou qu’elles ne sont pas assimilées, qu’elles sont inutiles pour notre organisme, au contraire !

 

Les bienfaits

La principale propriété des fibres est de retenir l’eau, créant ainsi un effet de masse qui tout au long de la digestion a plusieurs effets bénéfiques : elles aident à ne plus avoir faim rapidement, et elles régulent la vitesse du transit intestinal, ce qui permet une bonne digestion de tous les aliments se trouvant dans les intestins.

Les bénéfices vont au-delà de la digestion : en assurant un transit régulier, les fibres aident à lutter aussi bien contre la constipation que contre la diarrhée. En plus de retenir l’eau, elles aident aussi à retenir d’autres nutriments qui pourraient s’avérer nocifs en trop grande quantité, comme les sucres et les graisses. Un apport régulier en fibre permettrait donc de lutter contre le diabète et le cholestérol.

 

Comment en consommer ?

On comprend facilement que les fibres ont une place de choix dans une alimentation saine et équilibrée. On estime qu’il faudrait entre 25 et 30 grammes de fibres par jour… Malheureusement, on estime qu’un français ne consommerait en moyenne que la moitié de ce qu’il devrait ! Mais où se trouvent-elles ?

 

Aliments riches en fibres

Il existe deux types de fibres :

  • Les fibres solubles, qui se dissolvent dans l’eau, créant une sorte de gel.

Ce sont elles qui surtout absorbent les graisses. On trouve surtout ces dernières dans les céréales complètes ou non raffinées (orge, riz, avoine, sarrasin), mais aussi dans les légumineuses (lentilles, haricots blancs ou rouges), les fruits secs, et quelques fruits et légumes frais.

  • Les fibres insolubles, qui ne sont pas dissoutes et qui retiennent l’eau.

Ce sont elles qui assurent la bonne régularité du transit. Le blé est une très grande source de ces fibres, mais préférez comme pour les céréales, le blé complet (comme les pâtes complètes ou le pain complet : plus il est sombre et dense, mieux c’est). Ces fibres sont également présentes dans les fruits et légumes frais et particulièrement dans leur peau (pensez tout de même à les laver).

 

Attention quand même !

Coupant l’appétit et apportant peu, le risque de dénutrition est assez élevé lorsqu’un régime ne comprend que des fibres. De plus certaines peuvent en trop grande quantité, dérégler le transit intestinal et fermenter, créant des gaz et des crampes d’estomac. Vérifiez donc que vous les tolérez bien et mangez-en dans des quantités raisonnables.

Notez également qu’il est déconseillé de manger trop de fibres chez les personnes souffrant de maladies inflammatoires du tube digestif.