Plus d’oubli de pilule avec Pill’Oops !

La contraception est un droit durement acquis par les femmes et dont on fête cette année les 50 ans. Elle se présente sous plusieurs formes mais celle qui prédomine par-dessus tout est la fameuse « pilule contraceptive ».

En effet plus de 40% des femmes de 15 à 49 ans l’utilisent, avec une proportion encore plus élevée chez les 20-25 ans. Et à raison, son efficacité est de 99.7% quand elle est bien utilisée.

Et pourtant…

Environ 80% des gens disent l’oublier au moins une fois par an, près de 40% une fois par mois, et près de 20% une fois par semaine ! Or c’est la prise constante et régulière de la pilule qui assure son efficacité.

Mais un oubli peut arriver à tout le monde, et pour plein de raisons.

C’est pour éviter cela que le Planning Familiale de Rennes a développé et testé l’appli Pill’Oops. Cette appli est maintenant téléchargeable sur toutes les plateformes gratuitement depuis début juin.

Il s’agit d’une appli créée pour celles qui ont tendance ou craignent d’oublier leur pilule.

Cette application a le gros avantage de s’adapter totalement à vos habitudes.

Dans un premier temps, elle permet de mettre en place des rappels que vous pouvez paramétrer et personnaliser pour bien penser à prendre votre pilule. Avec cette appli, plus aucune excuse pour l’oublier !

Mais cela ne s’arrête pas là : Pill’Oops va plus loin ! Il existe beaucoup de pilules différentes : sur 21 ou 28 jours, avec des dosages et hormones différentes, avec ou sans comprimés placebo… Et au moins autant de manière de bien la prendre et de situations différentes à gérer en cas d’oubli. Car en fonction du type de pilule, la fenêtre de tolérance à l’oubli est plus ou moins large !

Cette application offre donc une réelle réponse quant à la marche à suivre lors d’oublis. Se rajoute à cela la possibilité de renseigner les rapports non protégés qui ont eu lieu durant cette période, cela permet d’évaluer les risques encourus.

De plus, vous y trouverez quelques conseils plus génériques et les coordonnées du Planning Familial que vous pouvez joindre pour plus d’informations.

En revanche, si malgré cette application vous ne réussissez toujours pas à prendre correctement votre pilule sans oubli, songez à trouver un nouveau moyen de contraception plus adapté à votre mode de vie ! Pour découvrir tous les contraceptifs existants sur le marché, c’est ici.

Journée mondiale de la contraception

Aujourd’hui est célébrée partout dans le monde, la journée de la contraception.

La contraception est là pour éviter les grossesses non désirées, et réguler l’augmentation de la population. Elle permet aux femmes un meilleur contrôle sur leur vie amoureuse et sexuelle.

Le droit d’accès à la contraception a été durement acquis par les femmes dans beaucoup de pays, mais reste encore interdite ou méconnue à certains endroits du globe. Le constat est tragique : chaque année se dérouleraient 80 millions de grossesses non désirées, dont un quart donneraient lieu à des avortements clandestins dans des conditions d’hygiène et de sécurité précaires. On estime à 70.000 le nombre de femmes par an, mourant à la suite de ce genre de pratique !

L’information des femmes sur la contraception est un véritable enjeu de santé. Le préservatif ainsi que la pilule sont les deux méthodes les plus connues, mais sachez qu’il en existe bien d’autres, ainsi, il est possible pour chaque femme de trouver celle qui lui convient le mieux.

Voici donc différents articles et conseils qui peuvent vous aider à y voir plus clair :

 

Le site d’information du ministère de la santé qui regroupe les différentes méthodes de contraception à disposition : http://www.choisirsacontraception.fr/

La pilule du lendemain

Vous avez sans doute entendu parler sur le net de cette Sabine (nom d’emprunt) qui s’est faite recevoir par son pharmacien avec des phrases comme « elle a passé une bonne soirée » et qui lui explique qu’il « faudrait qu’elle arrête de se foutre à poil pour rien » en pleine officine et devant une clientèle où remarques et regards n’ont pas tardé à fuser, la jeune femme finissant par partir de la pharmacie en pleurs.

La contraception d’urgence ou pilule du lendemain est un sujet qui divise beaucoup de spécialistes de santé. Mais savez-vous réellement ce que c’est ? Seules 35% des femmes se disent bien informées à son sujet.

 

Comment ça marche ?

Accessible sans ordonnance en pharmacie, la pilule du lendemain agit sur les hormones qui entrent en jeu dans la reproduction. Elle a pour effet de bloquer la libération de l’ovule qui ne peut donc pas être normalement fécondé. Son efficacité est de l’ordre de 95% dans les premières 24h après l’acte non protégé, et tombe à 85% au bout de 72h, trois jours étant la limite maximale. Au-delà il existe des pilules dites du surlendemain, mais idéalement la contraception d’urgence est à prendre dans les 12h.

 

Effets indésirables ?

Principalement nausée, vomissements, douleurs abdominales, vertiges, fatigue, et maux de tête. Si un vomissement à lieu dans les 3h après la prise, il faut se procurer une nouvelle pilule. Ce produit jouant sur les hormones, des manifestations liées au cycle peuvent survenir : décalage des règles, des saignements en dehors des règles ou des tensions au niveau des seins.

 

Les idées reçues, le vrai du faux

Le pharmacien peut refuser de délivrer la pilule du lendemain.
FAUX. Un pharmacien ne peut refuser de délivrer la contraception d’urgence. Cette délivrance doit en plus être anonyme et doit s’accompagner de conseils sur la contraception en général. Le pharmacien peut refuser si, et seulement s’il sait que l’état de santé de la patiente ne le permet pas. De plus, sachez que la pilule du lendemain est gratuite pour les mineures.

La pilule du lendemain est dangereuse pour le cycle.
FAUX. La pilule du lendemain quoi qu’on en dise n’est pas toxique, n’entraîne pas de fausses couches et ne rend pas stérile ni ne met en péril de futures grossesses. Ces arguments sont souvent avancés par des pharmaciens qui ne souhaitent pas délivrer une contraception d’urgence. Le seul vrai risque est d’être confronté aux effets indésirables pouvant être assez impactant bien que transitoires.

– La pilule du lendemain est une méthode de contraception fiable.
FAUX, elle n’est pas une méthode de contraception. C’est le rôle des stérilets, dispositifs implantables, pilules contraceptives classiques, ou les préservatifs quand ils sont bien employés. La fonction de la pilule du lendemain est de parer à un oubli ou une situation à risque, mais elle ne doit en aucun cas se substituer à une contraception classique.