Attention, canicule !

15427582

Cela a pris de court tout le monde, mais depuis ce mardi 23 août sont tombées sur la quasi-totalité du territoire, de très fortes chaleurs. Comment réagir face à ça ? Et qu’est-ce qu’une canicule précisément ?

 

 

Forte chaleur et canicule

Assez basiquement la canicule est définie par trois facteurs qui doivent se retrouver en même temps sur un territoire :

  • une température de jour supérieure à 30°/35°C
  • une température nocturne qui reste très élevée et qui ne permet pas d’évacuer la chaleur de la journée (18°/20°C)
  • une température élevée qui perdure au-delà de trois jours

La notion de canicule est variable d’une zone à une autre, puisqu’elle est subjective et dépend de la sensibilité des populations. Pour donner un exemple, à Paris on parle de chaleur caniculaire si pendant 3 jours la température ne descend pas en dessous de 31°C en journée, et en dessous de 20°C la nuit.

Depuis ce matin, tout le territoire est soumis à des très fortes chaleurs, et 14 départements sont actuellement en « alerte orange canicule ». C’est la première fois depuis 1964 que la température dépasse 35°C à Paris si tard dans l’été !

 

Dangers de la canicule

La canicule n’est pas sans danger pour nous, en effet, avec ces très fortes chaleurs, le corps est mis à rude épreuve. Chaque sortie en plein air vous exposant à un fort ensoleillement, sachez que vous courez un risque de coups de soleil, et plus grave encore de déshydratation et d’insolation.

Notre organisme n’aime pas voir sa température corporelle augmenter trop fortement, et si tel est le cas, il fait en sorte de le refroidir : ce mécanisme vous le connaissez, c’est la transpiration. Cela peut aller jusqu’à vous faire perdre plusieurs litre d’eau par jours ! C’est pour cela qu’il faut penser à vous hydrater régulièrement, vous risquez sinon le coup de chaleur. Mais qu’est-ce que c’est ? Nos réponses ICI.

 

Rester hydraté

Pas de secret, pour rester hydraté, il faut boire, au moins 1.5 à 2 litres d’eau par jour. Si vous le pouvez, buvez de l’eau fraîche, elle alimentera la régulation corporelle mais aura aussi pour effet de faire baisser la température de votre corps. Évitez les boissons sucrées ou salées, le café, le thé (même frappés) ainsi que les boissons alcoolisées, car si elles désaltèrent sur le moment, elles entraînent finalement une perte en eau via les urines et ne rechargent pas aussi bien que l’eau les réserves. Il est important de souligner également qu’il faut boire régulièrement, et avant même d’avoir soif. Si vous avez la peau rouge et sèche, la langue raide, ou les urines foncées c’est que vous souffrez déjà de déshydratation !

Lors de vos repas, si vous avez du mal à boire, valorisez des aliments riches en eau comme la pastèque et le concombre par exemple.

 

Se protéger de la chaleur et du soleil

Lorsque vous pouvez l’éviter, ne sortez pas aux heures les plus chaudes. Voici donc, pour vous aider, quelques astuces pour garder votre logement au frais :

Fermez fenêtres et volets au matin pour conserver le plus possible la fraîcheur de la nuit, et n’aérez que quand le soleil est couché. Si c’est possible, créez des courants d’air dans vos pièces.

Vous n’avez pas de volets extérieurs ? Mettez des serviettes mouillées devant vos fenêtres, cela permettra de faire baisser la chaleur de votre maison. Si malgré vos efforts la chaleur est insupportable dans votre logement, alors privilégiez des endroits climatisés tels que les cinémas et grandes surfaces.

Petite astuce si vous avez un ventilateur et que vous souhaitez créer de l’air frais : placez une bouteille de glace devant le flux d’air.

Lorsque vous vous décidez enfin à mettre un pied en dehors de chez vous, n’oubliez surtout pas de sortir couverts : chapeau ou casquette, vêtements clairs et amples (humides si possible !) ainsi que la crème solaire qui est essentielle si vous vous exposez au soleil !

Eviter les activités qui nécessitent des dépenses d’énergie importantes comme les courses, le jardinage, le bricolage, le sport, etc…

Petit plus : pensez aux brumisateurs à emporter partout, qui participent à vous rafraîchir en un clin d’œil !

 

Personnes fragiles

Il y a deux grandes catégories de personnes particulièrement sensibles aux fortes chaleurs : les personnes âgées et les très jeunes enfants.

Les personnes âgées souffrent de plusieurs particularités qui rendent assez difficile leur prise en charge, aussi bien par eux même que par les autres :

  • ils mobilisent moins bien leurs réserves en eau et transpirent moins, ainsi la température de leur corps est moins bien régulée
  • ils ressentent moins bien la soif, même quand ils ont besoin d’eau

Ce qui fait qu’ils sont plus sujets à la déshydratation ou coup de chaleur. Il est donc important de les inciter à boire régulièrement et de les inviter à rester dans des environnements frais.

Pour ce qui est des très jeunes et tout petits, eux n’ont pas de problème pour mobiliser leurs réserves en eau, seulement, comme elles sont très faibles, elles s’épuisent très vite, il est donc essentiel de leur donner à boire régulièrement dans la journée. L’idéal étant de laisser à portée de bébé un biberon avec de l’eau qu’il sera utiliser au besoin.

Si bébé est rapidement grognon, qu’il n’a pas uriné après ses repas et qu’il est chaud et rouge, c’est qu’il a chaud et manque d’eau. Il faut alors le réhydrater rapidement, et si possible lui faire prendre un bain, pas trop froid mais juste plus frais que la température de son corps.

 

En cas de problème, contactez Canicule Info Service au 0 800 06 66 66.

Comment partir serein en festival ?

Avec l’arrivée des beaux jours, arrivent en masse les festivals musicaux. Nombreux d’entre eux s’étalent sur plusieurs jours et demandent donc une organisation sans faille : couchage, hygiène, restauration… A moins que vous ne souhaitiez la jouer « bière/deux heures de sommeil/bière », tout peut vite devenir compliqué si vous arrivez les mains vides.

Voici donc quelques conseils afin de vivre de la meilleure façon qu’il soit votre festival :

Couchage

Si vous comptez dormir en camping, prévoyez, en plus de votre tente et de votre sac de couchage, un matelas gonflable : idéal pour éviter les courbatures au réveil. Nous vous conseillons également de glisser dans votre sac, des bouchons d’oreille qui vous seront très utiles pour trouver le sommeil (les campings étant bruyants à n’importe quelle heure du jour comme de la nuit), mais également pour protéger vos oreilles durant les concerts.

Hygiène corporelle

Avec leur lot de poussière et de boue, les festivals ne vous laissent pas très longtemps propre… Des douches existent, malheureusement, prises d’assaut rapidement, il est difficile de les atteindre, et même lorsque vous y parvenez, l’hygiène n’est pas forcément au rendez-vous de par leur fort usage. Nous vous conseillons donc de prévoir des méthodes sans eau : lingettes, gel hydroalcoolique, shampooing sec… qui pourront vous être d’un grand secours. Si vous avez accès à un point d’eau, la technique « tongs, maillot de bain et bassine d’eau » reste aussi efficace.

Les plus chanceux seront tout de même les propriétaires de douches solaires : une grosse poche noire que l’on remplit d’eau que l’on laisse chauffer au soleil, et qui fonctionne de la même façon qu’une douche une fois suspendue.

Toilettes

A l’instar des douches communes, les toilettes peuvent rapidement devenir des lieux très sales. Des couvres sièges et des lingettes désinfectantes peuvent s’avérer être une très bonne idée, ainsi que l’indispensable papier toilette accroché au pantalon, et le gel hydroalcoolique pour les mains après coup. Pour les femmes, sachez qu’il existe maintenant des « urinoirs féminins » qui permettent d’uriner debout. Leur utilisation est un peu délicate mais peut être un atout indispensable ! Il convient par contre de bien penser à le rincer ou à défaut bien l’essuyer si ce n’est pas un jetable pour éviter les odeurs…

Météo

En festival, vous vivez toute la journée dehors, et dépendez totalement de la météo. Pensez donc à regarder les prévisions météorologiques la veille de votre départ. En cas de soleil, pensez à emmener avec vous de l’eau (et oui, l’alcool n’hydrate pas !) une protection solaire, ainsi qu’un chapeau : l’insolation peut arriver plus vite que vous ne le pensez. En revanche, en cas de pluie, n’oubliez pas votre ciré et vos bottes !

Petit plus : la couverture de survie qui peut être salvatrice en cas de nuits froides.

Alimentation

Nombreux festivals proposent des stands de restauration, mais si vous souhaitez emmener vous-même vos collations, privilégiez de la nourriture qui ne tourne pas au soleil, ainsi, évitez les aliments frais (fruits, laitages, viandes), à moins d’avoir une glacière.

Accessoires et trousse de premiers secours

Glissez en premier lieu dans votre trousse de secours vos traitements réguliers, mais aussi un répulsif anti-moustique, un désinfectant, un produit pour apaiser les coups et les bosses, des pansements, des préservatifs (et oui, on ne sait jamais !), ainsi que des remèdes anti-gueule de bois !

Aussi, pourquoi pas, ajoutez des anti-inflammatoires ou des antalgiques. Sachez tout de même qu’il y a toujours, dans les cas les plus graves, un poste de secours (connaître son emplacement est donc une bonne chose).

Une dernière chose… Les bracelets tissés qui servent de pass aux festivaliers deviennent rapidement de véritables nids à microbes, aussi, nous vous conseillons de les enlever une fois le festival terminé.

Si vous avez une plaie ou une coupure au niveau de l’avant-bras ou du poignet qui le porte, désinfectez et protégez bien cette blessure, et si possible, demandez à vous faire enlever le bracelet pour en avoir un autre sur l’autre poignet.

En attendant, nous vous souhaitons un bon festival, et si vous avez d’autres conseils et astuces, n’hésitez pas !

La crème solaire : nouvelle fontaine de jouvence pour votre peau ?

La crème solaire pourrait-elle devenir le nouveau soin anti-âge de référence dans nos parapharmacie ? C’est ce que tend à prouver une récente étude menée en Australie, dans la région très ensoleillée du Queensland. Parue le 4 juin 2013 dans la très influente revue médicale Annals of Internal Medicine, dans un article intitulé « Sunscreen and Prevention of Skin Aging » (La protection solaire et la prévention du vieillissement de la peau), cette étude présente des résultats pour le moins surprenants !

L’expérimentation s’est déroulée auprès de plus de 900 adultes de moins de 55 ans pendant 4 ans, regroupés dans deux groupes différents.

  • Le premier était constitué de personnes qui devaient utiliser de la crème solaire (indice de protection 15) quotidiennement, et devaient renouveler l’application après chaque baignade, après avoir transpiré.
  • Les individus du second groupe de test ont continué à appliquer leur protection solaire de manière occasionnelle.

Par ailleurs, à l’intérieur de ces groupes, certains recevaient des pilules de β-carotène ou des placebos.

Des résultats sans appels…

A l’issue de la durée de l’expérimentation, il a été mesuré une baisse de 24% du vieillissement de la peau chez les individus ayant appliqués la crème de solaire de manière quotidienne par rapport à ceux l’ayant appliqué de façon occasionnelle ! Ainsi le professeur Adèle Green, co-auteur des travaux au Queensland Institute of Medical Research à l’origine de cette étude, a expliqué que les utilisateurs très réguliers de crème solaire ont eu une peau moins sèche, moins pigmentée et plus élastique que les personnes qui ne se protègent pas.

Dans le même temps, les chercheurs n’ont pas remarqué de corrélation entre la prise ou non des pilules de β-carotene et le vieillissement cutané, alors que la propriété anti-oxydante de la β-carotene n’est plus à démontrer.

… Mais pas si surprenants !

C’est ce qu’explique le professeur Christophe Bedane, le chef du service de dermatologie au CHU de Limoges, dans des propos repris dans les colonnes du Figaro. Selon lui, les résultats de l’étude menée par les chercheurs australiens ne sont pas surprenants car «en l’absence de protection, les ultraviolets altèrent des composants cellulaires et émettent des composés réactifs, les radicaux libres, toxiques pour le collagène et les fibres élastiques».

Ainsi, les ultraviolets peuvent avoir de multiples effets négatifs pour votre peau. A court terme, ils peuvent provoquer des coups de soleil, aux conséquences si désagréables et douloureuses pour votre peau. De plus, sur le long terme, leurs effets peuvent être plus pernicieux : allergies, vieillissement prématuré, voire même, dans les cas les plus graves, des cancers de la peau.

Il est donc essentiel de bien choisir ses produits de parapharmacie pour protéger sa peau !

Puisque toute exposition, courte ou longue, aux ultraviolets peut accélérer le vieillissement cutané, il serait alors logique de recommander une protection solaire quotidienne pour réduire au maximum ce processus et afin de garder une peau jeune et en bonne santé. Néanmoins, de nombreuses crèmes de jour ainsi que beaucoup de crèmes anti-âge contiennent déjà des filtres photo-protecteurs. Par conséquent, il est conseillé aux personnes utilisant des soins anti-âge de compléter ces produits avec une protection solaire adaptée, et ce, afin d’avoir un résultat optimal.

Il est aussi nécessaire de bien choisir sa protection solaire, ainsi que de respecter certaines règles afin de prévenir de façon efficace le vieillissement cutané.