Journée Mondiale de la Santé 2014

Les maladies à transmission vectorielle sont à l’honneur aujourd’hui pour la Journée Mondiale de la Santé 2014. Organisée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), cette journée a pour but de sensibiliser le grand public aux problématiques des maladies transmises par les insectes, telles que le paludisme, la dengue, la maladie de Lyme ou la fièvre jaune.

Ces maladies infectent les hommes mais sont transmises par un vecteur particulier : les insectes. Ils ne sont pas tous concernés mais les moustiques ou encore les tiques sont les principaux vecteurs de ces maladies qui touchent plus d’un milliard de personnes chaque année et en tuent un million. Les pays à faible revenu sont les principaux concernés, les maladies à transmission vectorielle y sévissent très fortement en emportant de nombreuses vies. Pourtant, nous savons comment protéger et soigner la population. C’est pourquoi il est intolérable que des enfants et des adultes meurent encore à cause d’une piqure de moustique.

LaSante.net s’engage donc aux côtés de l’OMS pour sensibiliser la population et les gouvernements à propos de l’importante de la lutte antivectorielle.

Les maladies à transmission vectorielle en bref

Les maladies à transmission vectorielle sont les maladies véhiculées d’une personne à l’autre par des moustiques et autres insectes.

  • Chaque année, ces maladies infectent plus d’un milliard de personnes dans le monde.
  • La maladie à transmission vectorielle la plus meurtrière est le paludisme.
  • Le paludisme tue un enfant toutes les minutes en Afrique.
  • La maladie de Lyme, transmise par les tiques, touche principalement l’hémisphère Nord. En France, 30 % des tiques sont contaminées.
  • Le moustique « tigre » est responsable du Chikungunya et de la dengue. Aux Antilles, une personne non protégée par de longs vêtements et de l’insecticide peut se faire piquer 247 fois par soirée.
  • Les moustiques sont particulièrement agressifs entre le coucher du soleil et l’aube.
  • Il existe des vaccins qui protègent de deux maladies à transmission vectorielle : la fièvre jaune et l’encéphalite japonaise.
  • Avant de partir en Guyane française, en Afrique et en Amérique du Sud, il est fortement recommandé (voire parfois indispensable) de se faire vacciner contre la fièvre jaune. Le vaccin doit être fait 10 jours avant le départ.

Apprenez à vous protéger correctement

Prévention Journée Mondiale de la Santé